Sous le dia­mant, la pous­sière

On l’aime le son cré­pi­tant et chuin­tant du sa­phir (ou du dia­mant, se­lon les moyens !) qui, le nez plan­té dans le creux du sillon, ré­vèle du disque vi­nyle au­tant la mu­sique qui y est mys­té­rieu­se­ment fixée que les bruits de la pous­sière et des traces d’usure im­pri­mées par le temps. Ce n’est pas l’artiste :such: qui nous contre­di­ra avec son mor­ceau Sty­lus dust dans le­quel ces bruits pa­ra­sites de­viennent la ma­tière mu­si­cale dé­clas­sant la mu­sique elle‐même au sta­tut de bruit in­con­gru.

Titre : Sty­lus
Au­teur : :such:
Date : 28 mars 2018
Du­rée : 11′04″
+


Si la source so­nore de ce post n’était plus dis­po­nible, mer­ci de nous le si­gna­ler via ce for­mu­laire :