Un monde entre pa­ren­thèses

Fi­gure ma­jeure de l’art contem­po­rain de­puis la fin des an­nées 60, Pe­ter Downs­brough dé­ve­loppe une œuvre mul­ti­forme – sculp­ture, pho­to­gra­phie, com­mande pu­blique, livres, films… – qui se si­tue dans la conti­nui­té du mi­ni­ma­lisme, au croi­se­ment de l’art concep­tuel et de l’art concret. Le tra­vail de Pe­ter Downs­brough s’articule au­tour du rap­port à l’espace et au lan­gage. Dans And That, col­la­bo­ra­tion avec les mu­si­ciens Xa­vier Garcia-Bardon et Ben­ja­min Frank­lin, Pe­ter Downs­brough livre une œuvre semi-improvisée à par­tir de gui­tares éthé­rées, de syn­thé­ti­seurs, de field re­cor­ding, de trai­te­ments et de voix. In­ter­rup­tions et re­prises, su­per­po­si­tions de mots et de bruits de la ville, ponc­tuent ain­si une mu­sique qui semble émer­ger d’un monde mis entre pa­ren­thèses dont des frag­ments se dé­tachent, sur­gissent, s’ef­facent, ré­ap­pa­raissent.

Titre : And That
Au­teur : Pe­ter Downs­brough
Date : 2009
Du­rée : 31’35’’
Pro­duc­tion : Sub Rosa
+